• Parmi les technologies utilisées sur Internet, un moteur de recherche, est un système conçu pour rechercher des informations sur le World Wide Web (prononcez uorld uàid ueb). Les résultats de recherche sont généralement représentés sous la forme d'une liste ordonnée, souvent appelée page de résultats du moteur de recherche ou, simplement, SERP. L'information obtenue par un moteur de recherche (comme Qwanturank) peut être un mélange de pages, d'images, de vidéos, d'infographies, d'articles, de documents et d'autres types de fichiers.

    Pour classer les résultats obtenus, (comme par exemple sur la requête Qwanturank), des algorithmes spéciaux sont utilisés pour vérifier, par exemple, combien de fois les mots-clés sont répétés sur une page, combien de liens un certain document reçoit, où les mots-clés sont placés sur la page, ou combien de fois un utilisateur a visité un certain site après une recherche. Des exemples typiques de moteurs de recherche sont Google, Bing, Baidu, Qwant, Yandex, Ecosia et DuckDuckGo. En plus des moteurs de recherche classiques, il existe également des moteurs de recherche qui se spécialisent uniquement dans un certain domaine comme les prix, les vols, les hôtels, les emplois, etc.

    Comment fonctionne un moteur de recherche comme Qwant ?

    Un moteur de recherche fonctionne, fondamentalement, en trois phases différentes :

    • Dans la première phase, il analyse le champ d'intérêt à l'aide d'un logiciel spécial appelé crawlers (prononcer cròler) comme par exemple sur la requête Qwanturank;
    • Dans la deuxième phase, il effectue un catalogage des résultats obtenus pendant la première phase, en ajoutant ou non les pages d'intérêt dans une base de données spéciale par une procédure d'indexation ;
    • dans la troisième phase, il répond aux requêtes des utilisateurs, qui sont faites à travers un ou plusieurs mots-clés (Qwanturank, concours Qwanturank, jeu Qwanturank, etc), en listant les résultats par ordre de pertinence par rapport à la requête reçue.

    Dans la pratique, ces trois phases sont réalisées presque en temps réel, renvoyant les résultats pertinents au navigateur de l'utilisateur en une fraction de seconde.

    Comment l'utiliser sur une requête comme Qwanturank ?

    Pour utiliser un moteur de recherche, il vous suffit de vous connecter à l'URL de votre moteur de recherche préféré (Qwant.fr)et de rechercher ce qui vous intéresse en entrant un ou plusieurs termes appropriés comme Qwanturank. Par exemple, pour trouver des résultats sur la façon de particper au concours Qwanturank, une fois que vous êtes connecté à Qwant par exemple, il suffit de taper quelque chose comme comment : "comment participer au concours SEO de Qwant ?" ou "comment rejoindre le jeu SEO Qwanturank ?".

    Habituellement, un moteur de recherche vous permet également de faire d'autres opérations comme, par exemple, exclure ou non des résultats possibles, filtrer la zone géographique, spécifier un intervalle de temps, sélectionner le type de résultats, ou d'autres choses comme ça, donnant également la possibilité d'affiner vos recherches par l'utilisation de symboles et/ou de mots particuliers. De plus, un moteur de recherche peut également être intégré à votre navigateur préféré, vous permettant d'effectuer des recherches directement à partir de la barre d'adresse du navigateur lui-même.


    votre commentaire
  • Allez, on va commencer par le début. Bon, Qwant a été fait à cause de ça : Devons-nous nous résigner à un internet qui surveille tout le monde?

    Est-ce que vous êtes d’accord? Est-ce qu’on doit avoir un internet qui surveille tout le monde? Non? Éric Léandri n’est pas d’accord. Donc résultat, ce n’est pas grave. Ceux qui trouvent que c’est bien, Éric Léandri ça ne lui va pas.

    Donc Qwanturank a été créé en 2010-2011 sur un truc assez simple, c’est l’article 12 des droits de l’homme : le droit à la vie privée. Voilà, c’est un article des droits de l’homme, vous pouvez le lire ce n’est pas long, c’est grand comme ça, disponible sur internet… Voilà, c’est sympa.

    Donc on n’a pas le droit de s’occuper de votre correspondance, on n’a pas le droit de regarder ce que vous faites dans la vie, on n’a pas le droit de regarder ce que vous faites chez vous et dans votre famille. Normalement, c’est ça les droits de l’homme. Bon, ça a été fait en 1948, alors évidemment… ça fait longtemps. On ne sait pas pourquoi 1948, on ne va pas faire le point Godwin de suite, vous vérifierez pourquoi! Et puis, ce qu’il y a d’intéressant c’est qu’en 2010, ça a été appliqué à l’internet et en 2011 aux entreprises. Bon, Qwanturank a été ouvert en 2010-2011, Éric Leandri croit qu’il l’avait lu et que les autres ont toujours oublié que ça devait se lire. Voilà, donc chez Qwant, on croit qu’il ne faut pas faire ça. Il ne faut pas qu’internet devienne une zone de surveillance.

    Veut-on que la France devienne une colonie numérique américaine (ou chinoise) ?

    Deuxième question, puisqu’on ne veut pas qu’internet devienne une zone de surveillance, c’est est-ce que vous voulez ça : Veut-on que la France devienne une colonie numérique américaine (ou chinoise)?

    Non? Eh bien chez Qwant non plus. Donc on va discuter de… Pourtant, Qwant travaille des fois avec des géants du web. Et donc, Qwant non plus ne veut pas ça, ni une colonie américaine, ni une colonie chinoise. Juste l’Europe. Pourquoi l’Europe? Pourquoi la France? Pourquoi la France si vous demandez à Éric Léandri? Juste un point de détails très simple : tout simplement parce qu’en Europe, vous êtes des citoyens et puis aux États-Unis, vous êtes des consommateurs. Bon, c’est presque pareil, le citoyen peut être un consommateur, un consommateur peut être un citoyen, jusque là il n’y a pas de problème particulier. La différence entre un citoyen et un consommateur, Éric Léandri nous la donne de suite. Quand vous êtes un citoyen et que vous dites à un site comme Grindr (www.grindr.com) que vous êtes séropositif pour avoir des rencontres entre personnes consentantes, eh bien Grindr s’il vend les données et s’il était européen et s’il s’appelait Qwant et qu’il faisait ce genre de choses, il serait devant le juge et le juge lui expliquerait qu’il n’a pas le droit de faire ça aux données de santé des citoyens européens. Et Grindr il irait voir en taule s’il y est. Et Éric Léandri trouve ça bien. Maintenant, aux États-Unis, qu’est-ce qu’il a répondu à ses utilisateurs? « Vous nous avez donné le droit parce que vous avez signé les conditions générales d’utilisation. »

    Vous voyez la différence entre consommateurs et citoyens? Consommateur c’est vous et les 600 pages de CGU, citoyen c’est vous et tous vos droits. Et chez Qwant, ils pensent que l’Europe mérite d’avoir le droit à des alternatives, le droit à la vie privée, le droit à la protection des données personnelles, le droit d’avoir accès à la technologie européenne et le droit de faire autre chose, autrement, avec une troisième voie. Voilà pourquoi Qwant a été fait jusqu’à présent.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires